Où faire son DSCG ?

Le DSCG, Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion, est un diplôme de niveau Bac+5. Cette formation est accessible aux titulaires d’un diplôme de niveau Bac+3 tel que le DCG. Le DSCG est l’un des diplômes comptables les plus exigeants. Pour l’obtenir, les titulaires doivent faire preuve de rigueur, d’organisation …

Diplôme DSCG

Le DSCG, Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion, est un diplôme de niveau Bac+5. Cette formation est accessible aux titulaires d’un diplôme de niveau Bac+3 tel que le DCG. Le DSCG est l’un des diplômes comptables les plus exigeants. Pour l’obtenir, les titulaires doivent faire preuve de rigueur, d’organisation et d’engagement. Notons que le DSCG est l’unique diplôme qui permet de passer à un stage CPA et un examen DEC pour devenir comptable professionnel agréé (CPA). Les établissements plébiscitent les candidats titulaires du DCG ou d’un diplôme équivalent dans le domaine de la comptabilité ou d’un master. Focus.

Le DSCG pour devenir expert-comptable

La filière d’expertise comptable se compose de trois paliers, à savoir :

  • le DCG (diplôme de comptabilité et de gestion) ; 
  • le diplome dscg (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion) ; 
  • le DEC (diplôme de comptabilité).

Bien que le DCG soit un diplôme national de niveau II (équivalent bac+3), il n’est pas suffisant pour devenir expert-comptable. Pour réaliser cet objectif, il est nécessaire d’obtenir le DSCG pour acquérir les compétences permettant d’exercer le métier d’expert-comptable. Ensuite, le Diplôme d’expertise comptable, ou DEC, est requis pour pouvoir s’inscrire à un système de comptables agréés.

Pourquoi faire son DSCG en alternance ?

Il est possible de suivre le DSCG en alternance, en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Cette formule de formation, qui allie cours théorique en école et immersion professionnelle en entreprise d’accueil, permet d’acquérir une expérience professionnelle avant la fin des études. Une fois sur le marché du travail, vous pouvez vous distinguer et décrocher facilement pour un premier contrat de travail.

Ainsi, vous arriverez sur le marché du travail en étant initié au monde de l’entreprise. Par ailleurs, l’alternance bénéficie d’une excellente réputation auprès des employeurs, puisqu’elle permet de répondre aux besoins réels du marché de l’emploi, tout en offrant aux apprenants l’opportunité de se responsabiliser et d’acquérir de l’autonomie et de la rigueur.

Autre avantage et non des moindres, le DSCG en alternance permet à l’alternant ou à l’apprenti de couvrir les frais de scolarité, qui sont pris en charge par l’entreprise d’accueil. Il perçoit également une rémunération qui lui permettra d’atteindre une certaine autonomie financière.

Comment réussir son DSCG ?

Pour réussir le DSCG, les candidats sont tenus de connaître les bases acquises dans le cadre du DCG ou opter pour une auto-évaluation. Un travail régulier et assidu est requis pour maîtriser les différents sujets.

D’autant plus que le DSCG est l’un des diplômes comptables les plus exigeants et les plus difficiles à obtenir. En effet, en chiffres, le taux de réussite n’est que de 50 % à l’oral, et ce taux diminue à 25 % aux écrits. Il convient de souligner que le DSCG est, pratiquement, le seul diplôme qui offre l’opportunité de passer un stage CPA et à un examen DEC. Vous pouvez, ainsi, prétendre au métier de comptable professionnel agréé (CPA) et mener une carrière professionnelle brillante.

Quel métier exercer avec un DSCG ?

Les titulaires du DSCG peuvent intégrer immédiatement le marché du travail dans le domaine de :

  • l’audit comptable et financier ; 
  • le contrôle de gestion ; 
  • la fonction publique ;
  • la banque et assurance ;
  • auprès d’un commissaire aux comptes ; 
  • auprès d’une direction financière d’entreprise ; 
  • etc.

Ils peuvent postuler à des postes d’encadrement. Parmi les métiers qu’ils peuvent exercer avec ce diplôme, citons :

  • comptable ;
  • contrôleur de gestion ;
  • DAF (directeur administratif et financier) ;
  • analyste crédit, credit manager, risk manager ;
  • analyste financier ;
  • auditeur financier, auditeur comptable ;
  • chef comptable ;
  • consultant ;
  • contrôleur de gestion, contrôleur budgétaire ;
  • directeur de services administratifs ;
  • gestionnaire de patrimoine ;
  • etc.